L’alimentation équilibrée : Les règles d’or

Voici quelques règles de base d’une alimentation saine et équilibrée en naturopathie. Elles permettent d’harmoniser tous les paramètres vitaux essentiels au maintien de notre santé.  Non seulement, le but est d’apporter des aliments à haute valeur nutritionnelle à notre organisme mais aussi au plus près de leur état naturel et facilement assimilables.

1

Tout d’abord : prévoir les repas non pas autour de la viande mais plutôt autour des céréales ou des légumineuses ! Elles nous assurent une énergie plus durable. En outre, il faut limiter la consommation de viande à 1g/kg de poids corporel/jour (pas tous les jours !) et ne pas négliger les autres sources de protéines (spiruline, soja, graines de chanvre, noix…).

2

Ensuite pour le déjeuner, respecter le rapport : 1/3 de protéines végétales ou animales, 1/3 de crudités et 1/3 de féculents (céréales, pâtes complètes, riz complet).

L’alimentation équilibrée : idée d’assiette saine



3

Supprimer les protéines animales le soir afin d’éviter l’acidose nocturne et garantir une meilleure qualité du sommeil.

4

Consommer à chaque repas des légumes les plus frais possibles afin d’apporter des vitamines et enzymes à l’organisme. D’ailleurs, connaissez vous l’alimentation vivante ?

Artcile : Les vertus d’une alimentation vivante – Idées fraîches (xn--ides-fraches-ceb0f.fr)


5

Veiller à une consommation quotidienne de végétaux à fibres. Quelques aliments très riches en fibres : pruneau, abricot sec, artichaut, haricot rouge, pois chiches, lentilles, dattes…

6

L’alimentation équilibrée : manger du chou !

Ajouter des légumes issus de la famille du chou et ceux riches en béta carotène à vos assiettes (végétaux  verts foncés, jaunes ou oranges).

7

Privilégier les graisses insaturées (huiles végétales de 1ère pression à froid, les noix, les graines, poissons gras…). L’apport doit être de 20 à 30% de l’apport calorique total.  Par ailleurs, certains acides gras sont dits essentiels car indispensables à notre métabolisme. Ils ne peuvent pas être fabriqués par notre organisme : c’est le cas des omégas 3 et 6. On en trouve dans les graines, les céréales, les oléagineux, les poissons, les viandes, les œufs…

8

Préparer fréquemment des compotes dont l’action anti acidose aidera rapidement l’organisme. Elles complèteront agréablement vos repas.

9

Choisir des aliments de qualité biologique sans OGM (frais, locaux et de saison) afin d’éviter les pesticides, les engrais azotés, les additifs qui polluent vos organismes et la planète.

10

Fuir les produits transformés industriels (plats cuisinés), les aliments modifiés ou traités (nitrates) ainsi que ceux contenants des conservateurs chimiques ou des colorants.

11

Eviter la cuisson des viandes ou poisson à la braise, à la rôtissoire ainsi que les aliments brûlés, saisis et les fritures. De plus, il est important d’éviter de surchauffer les aliments. Certaines vitamines disparaissent avec la cuisson et ce dès 70°C, c’est le cas de la vitamine C par exemple.

12

Réduire sa consommation de sel, sucres rapides, d’amidon et d’alcool.

13

Mastiquer lentement pour faciliter la digestion : il faut compter 20 mastications par bouchées et poser sa fourchette le plus souvent possible. Mais aussi il faut attendre d’éprouver un véritable appétit, ressentir la faim. C’est la 1ère étape, le signal d’une capacité enzymatique opérante.

14

Boire un peu d’eau en mangeant pour ramollir les aliments et faciliter la digestion. Ensuite, il vous faudra continuer de vous hydrater tout au long de la journée.

15

Et enfin, manger dans un climat détendu en évitant les contrariétés au cours du repas qui crispent l’appareil digestif.

 En conclusion, voilà les 15 règles d’une alimentation saine, équilibrée et cohérente. En suivant ces quelques principes naturopathiques, vous préserverez votre juste poids et votre énergie sera optimale. De plus, votre vitalité sera potentialisée et votre vieillissement retardé. En bref, il ne vous reste plus qu’à cuisiner !!